CM du 9 avril 2018 Compte de Gestion, comme l’an passé en l’absence du maire !

VOTE DU COMPTE DE GESTION 2017
Monsieur le Maire par intérim,
Pour mémoire, il y a un an à un jour près, à peu près dans ma même configuration, en l’absence du Maire, la séance publique du Conseil Municipal se déroulait dans une ambiance surréaliste marquée par la découverte de documents comptables de la Ville dont l’analyse interrogeait, c’est un euphémisme, sur la gestion des frais de mission de certains élus.
Afin de ne pas encourir le risque potentiel d’une accusation de connivence et de complicité, nous vous avions suggéré de solliciter d’abord l’infirmation ou la confirmation des faits présumés par un contrôle budgétaire et, si les faits étaient avérés, de soumettre ultérieurement au vote de notre assemblée des documents expurgés de toute « scorie » révélée par ce contrôle.
Nous vous suggérions aussi d’adresser une demande au Président de la Chambre Régionale des Comptes pour lui demander d’élargir jusqu’en 2016 le contrôle que les magistrats exerçaient déjà sur la gestion des comptes de la Ville, dans le cadre de leur mission vis-à-vis des collectivités.
Vous aviez refusé de donner suite à cette proposition.
Vous aviez refusé de reporter ce conseil municipal et pris le risque de jouer la solidarité des groupes majoritaires plutôt que celui de la transparence et de la clarification. Certains parmi vous disent le regretter. Je crains qu’il ne soit trop tard.
Nous n’avions donc pas voté, pour ces raisons, le compte de gestion ni le compte administratif qui pouvaient valider en l’état des dépenses suspectes, des dérives.
Nous avons donc donné suite à notre démarche et saisi le Préfet et le Président de la Chambre régionale des comptes.
La convergence des alertes lancées par le blogueur citoyen et par le groupe minoritaire ont donc abouti à une double enquête : celle menée par la CRC, élargie jusqu’en 2016 puisque les documents comptables concernent aussi cette année là, mais aussi l’enquête préliminaire déclenchée par Madame la Procureure de la République.
L’avenir nous dira quelle suite sera donnée à l’une comme à l’autre.
Pour ce qui relève du Compte de Gestion de l’exercice 2017, qui retrace le budget en dépenses et en recettes selon une présentation analogue à celle de compte administratif, qui engage la responsabilité et la compétence du trésorier que nous n’avons pas de raisons de mettre en cause, nous le voterons et nous réserverons nos éventuelles observations après la présentation du Compte administratif.