Nos vœux pour 2019 !

Prémonitoire ? Voici plus de 250 ans, Voltaire affirmait dans son dictionnaire philosophique qu’«une bonne année répare les dommages des deux dernières »

Les turbulences que nous avons vécues l’année passée ont pris racine depuis longtemps. Nous devons l’admettre et en tirer les conséquences.

  • La persistance des injustices sociales, la réalité du fossé abyssal entre ceux qui ont beaucoup et ceux qui n’ont rien est insupportable.
  • L’aveuglement de certains élus climato-sceptiques devant l’évidence du réchauffement accéléré de la planète est aussi sinistre qu’est condamnable la résignation et le renoncement des autres.
  • La suffisance de quelques responsables, à commencer par le premier d’entre eux en France, qui parlent au nom du peuple de manière condescendante et méprisante, est dégradante.
  • La malhonnêteté et la crapulerie de quelques élus qui se servent au lieu de servir sont haïssables.
  • La quête de pouvoir autoritaire y compris par les générations qui n’ont pas vécu les affres du totalitarisme est préoccupante.
  • Le retour des dictatures dans des pays qui ont expérimenté la démocratie est alarmant.
  • Le mouvement citoyen, inédit et composite, né ces derniers mois, traduit l’évidence du décrochage social d’une partie de la population qui ne se sent pas écoutée, pas considérée par les instances de gouvernance.

Souhaitons que 2019 corrige le manque de prévenance du monde à l’égard des femmes et des hommes qui souffrent, à l’égard des territoires qui éprouvent un sentiment d’abandon, à l’égard de la planète que nous consommons gloutonnement.

Souhaitons et agissons pour que la jeunesse prenne une part plus importante que celle qui lui a été jusqu’ici attribuée dans les choix qui détermineront l’avenir d’une société chahutée comme jamais par les transformations vertigineuses : climatiques, énergétiques, numériques, sociétales etc.

Souhaitons et agissons pour que la responsabilisation citoyenne reprenne racine dans l’intimité de nos territoires. C’est à cette échelle, parce que tout le monde s’y connait et s’y reconnait, que nous pourrons faire notre part – la part du colibri – pour mériter le retour de la confiance des citoyens à l’égard de « leurs » élus.

2019 sera à bien des égards une année déterminante pour concrétiser ces vœux.

  • Pour une Europe solidaire et bienveillante lors des élections du mois de mai.
  • Pour les prochaines échéances locales aussi, en particulier à Oloron Sainte-Marie, où il conviendra de qualifier l’action municipale et de mesurer les écarts entre les promesses et les réalisations, entre la vertu et les pratiques, et de définir un programme en concertation avec la population, de faire des choix.

Notre ère, celle des transitions énergétiques, climatiques, numériques, est paradoxale. La technologie peut y favoriser l’individualisme et pourtant notre époque est marquée par la recherche de sens, du partage, par la volonté d’être moins lourds à notre planète.

En période de vœux et dans le brouillard ambiant, ce constat est stimulant.

Il pousse à l’optimisme. Les élus doivent être ou redevenir des artisans du possible et du meilleur pour leurs semblables, selon la réalité de leur territoire. En gommant les artifices des fameux « éléments de langage » rédigés par des communicants qui ne connaîtront le vrai qu’en s’y confrontant eux-mêmes.

Les meilleurs consultants, ce sont les femmes et les hommes qui vivent dans le territoire et qu’il est indispensable d’écouter avant de faire.

Souhaitons une année d’action, d’espoir et de contributions efficaces au bonheur de vivre dans ce territoire et dans ce siècle.  Elles seront les bienvenues dans ce Blog OLORON 3D.

Pour 2019, souhaitons un monde de paix, dans lequel la tolérance, la bienveillance et la solidarité guideront les orientations à venir.

Pour 2019, nous vous souhaitons à toutes et à tous, ainsi qu’à tous ceux qui vous sont chers, une heureuse année, une excellente santé et la réussite de vos projets personnels et professionnels.

Jean-Pierre ARANJO, Anne BARBET, Jean-Etienne GAILLAT,

Marie-Lyse GASTON, Patrick MAILLET, Bernard UTHURRY