Menace de suppression d’une école à OLORON

Nous l’avions dit et répété, la responsabilité du Maire d’Oloron et de toute la majorité du Conseil Municipal est totale. La baisse démographique n’explique pas la perte de 173 élèves en 5 ans soit la fermeture d’un groupe scolaire ! Nous l’avons maintes fois dénoncé !

Souvenez vous, en 2014 le maire avait rompu l’entente qui existait depuis toujours avec nos communes voisines. Pour satisfaire l’organisation des familles, les enfants étaient accueillis gratuitement dans les écoles d’Oloron, comme des enfants d’Oloron étaient et sont toujours accueillis gratuitement dans les écoles de communes voisines.

Sous l’impulsion d’une sourde colère après son éviction de la communauté des communes, le maire avait décidé de faire payer des frais de scolarité aux enfants de l’extérieur de la ville, décision votée par toute sa majorité municipale. De ce fait les élèves sont, soit restés dans leur commune d’origine pour une petite partie, soit pour beaucoup  inscrits dans les écoles privées d’Oloron. Entre 2014 et 2018, 173 élèves manquent à l’appel à Oloron. Le directeur d’académie annonce une perte supplémentaire de 45 élèves pour la rentrée 2019. Plusieurs classes des écoles publiques sont aujourd’hui en difficulté et il se pourrait qu’une école ferme. C’est à l’étude.

Voir article de la République de ce jour ci-dessous.

« UNE ÉCOLE FERMERA-T-ELLE SES PORTES À LA RENTRÉE PROCHAINE ?

L’annonce par l’inspecteur d’académie de la possible fermeture d’une
école à la rentrée prochaine a fait grand bruit au sein de la cité oloronaise.
Des classes sont également menacées : le maire informe que des discussions
sont en cours avec l’inspection, malgré la baisse du nombre d’enfants. Une école fermera-t-elle bientôt à Oloron ? Ce lundi, l’inspecteur
d’académie Pierre Barrière a informé qu’une telle possibilité était à
l’étude lors de la prochaine rentrée. La nouvelle a déjà fait grand bruit
au sein du milieu éducatif oloronais : « On a pu entendre toutes les
rumeurs possibles et imaginables, mais pour l’instant, on ne sait pas
quel établissement est visé. On va être vigilant aux évolutions de ce
dossier », promet Clément Servat. D’emblée, on pourrait penser à
l’école Prévert du quartier Sainte-Croix, qui n’est plus pourvue que
d’une classe depuis l’année dernière, mais selon l’adjoint à la jeunesse,
« l’inspection académique m’a promis que cette école ne fermerait
pas lors de la rentrée prochaine ».
« Il va falloir être prudent, et sauver ce qu’on peut », explique le maire Hervé
Lucbéreilh, qui informe que des classes sont également menacées de fermeture en septembre 2019. « Nous sommes face à un réel problème
démographique. Il y a moins d’enfants, il faut faire avec », estime le premier
édile, en ajoutant toutefois que « pour l’instant, rien n’est encore acté : on
continue à discuter des différentes possibilités avec l’inspection académique.
La priorité, c’est d’assurer aux enfants un enseignement de qualité ».
La capitale du Haut-Béarn doit faire face à une diminution de l’effectif,
puisqu’il devrait y avoir une cinquantaine d’enfants en moins à la rentrée
prochaine dans les écoles d’Oloron. « C’est une baisse qu’on retrouve dans
quasiment tous les établissements », indique Clément Servat. »