Omerta et connivence autour de la réalisation d’une décharge sauvage installée par un adjoint au maire d’Oloron dans le quartier Saint Pée !!! Les élus se croient- ils au-dessus des lois?

La presse locale a relayé ce matin les interrogations suscitées par l’apparition depuis quelques mois d’une décharge sauvage sur un terrain privé situé à Saint Pée, près du château-d’eau.

Sauvage car d’après nos informations cette décharge n’a fait l’objet d’aucune déclaration, demande d’autorisation et donc pas d’inscription au schéma départemental des déchets. Elle ne respecte nullement ni le Plan Local d’Urbanisme, ni la réglementation en vigueur, ni les circuits officiels du SICTOM (Service Intercommunal des Collectes et Traitements des Ordures Ménagères) que respectent tous nos concitoyens.

Riverains et promeneurs – nombreux à cet endroit – observent les allers retours de camions à proximité de cette décharge sauvage aménagée avec un accès, une barrière cadenassée et la réalisation d’une aire de stockage confortable et visiblement pérenne.

Ces camions déversent des déchets, végétaux pour la plupart, issus de tontes de pelouses, de réductions de haies ou d’élagages mais aussi quelques gravats destinés en partie à la réalisation du chemin d’accès.

Alertés en tant que conseillers municipaux, nous avons sollicité le point de vue de l’Etat. lettre sous prefet décharge

La réponse fut sans ambiguïté comme vous pouvez le lire ci-dessous : « Ce type de décharge est interdit en zone A ou N du PLU… » sauf exception nécessaire à des exploitations agricoles et forestières « le Maire de la Commune est l’autorité titulaire du pouvoir de police pour  aviser le producteur ou détenteur de déchets… » et prendre les mesures qui conviennent en cas d’infraction, cesser l’exploitation, faire dresser un procès-verbal etc. Réponse sous-préfet décharge

Les services de l’urbanisme confirment cette position de l’Etat.

La collectivité a massivement investi depuis des années pour que tous nos déchets, comme l’impose la loi, soient déposés en des lieux identifiés et seuls habilités à les recevoir,

Y compris les déchets verts et encore davantage quand il s’agit de professionnels qui doivent pour cela s’acquitter d’un coût de dépôt qu’ils intègrent dans les factures faites à leurs clients.

Nous avons donc demandé au Maire d’Oloron pour quelles raisons lui, et son premier adjoint – responsable de la gestion des déchets en tant que Président de la Communauté des Communes – restent inertes devant cet état de fait connu de tous les intéressés. lettre au maire

Nous attendons avec intérêt leurs réponses et la communiquerons.